En cabinet sur Lyon 7
En entreprises et à domicile
Prendre RDV en ligne
Cliquez ici
Compte client
Boutique en ligne
hypersensiblité explication

Hakuna Matata #3 : Dans la tête d’un hypersensible

Comment ça se passe dans la tête d'une personne hypersensible ?

Parler d'hypersensibilité c'est bien, mais essayer d'expliquer comment ça se passe exactement dans la tête d'un hypersensible, c'est mieux...

'Tu t’écoutes trop’ ‘tu dois apprendre à prendre du recul’ ‘tu prends les choses trop à cœur’ ‘tu te mets dans tous tes états pour rien’
Toute personne hypersensible entend régulièrement ces phrases.

>>L’hypersensibilité n’est pas une pathologie, c’est un trait de caractère.

Les personnes concernées naissent et mourront avec.
Elle se créer dès la vie intra-utérine et peut-être plus ou moins prononcée en fonctions de la vie qui est menée par la suite.
Par exemple : ma maman a vécu un traumatisme sur la fin de sa grossesse. Son ventre a beaucoup durci dès ce moment-là et je suis sorti avec 15 jours d’avance.
J’ai dû prendre beaucoup de ses émotions à ce moment-là.

J’ai toujours senti que je voyais et gérer les choses très différemment des autres.
Que je ne me comportais pas comme tout le monde, que je ne réagissais pas comme la majorité des personnes qui m’entourent.
J’ai pensé être bipolaire, réellement, mais non.
J’ai pensé être fou…mais non.
Mon entourage me disais juste émotif ou sensible…mais je sentais que ça allait plus loin que ça et que plus le temps passait, plus je mettais en route des mécanismes de défenses important et compliqués.

J’ai fini par mettre un mot sur tout ça et ça a été une vraie libération : je suis hypersensible.

Je ne réponds pas entièrement à tous les critères de l’hypersensibilité, mais j’arrive à expliquer ceux pour lesquels je ne correspond pas.
Je pensais faire une liste de tous les traits de caractères des hypersensibles, mais j’ai trouvé ça plus parlant de personnifier la chose. Rien d’égocentrique là-dedans 😉

Voici un peu en quoi ce trait de caractère impact ma vie :

>Chaque décision, situation, émotion, fait l’objet d’une analyse complète et je vais toujours au fond des choses.
Si je finis par me tromper dans mes décisions, je m’en veux énormément.

>Je peux passer d’une bonne humeur phénoménale à un coup de blues total sur 1 seule phrase (c’est ce qui m’a fait longtemps dire que je devais être bipolaire…mais non, ça ne fonctionne pas comme ça)

>J’ai toujours besoin du regard des autres pour me rassurer, besoin qu’on m’approuve, besoin d’aimer les mêmes choses que les autres pour me fondre dans le moule, être accepté.

C’est un des traits qui me gêne le plus et sur lequel j’essaie de travailler énormément et je progresse beaucoup!

>Je suis sensible au bruits répétitifs et ennuyeux, aux lumières trop fortes, aux frottement sur mon corps (étiquettes, chaussettes trop serrées…)

>Je supporte très mal la fatigue qui fait tout ressortir fois mille. La moindre mauvaise nuit et c’est la cata le lendemain il me faut tous les efforts du monde pour me tenir.

>J’ai besoin d’un cadre, d’un programme, d’une routine et si j’en sors je suis perdu.

>Je suis une éponge émotionnelle. Mon métier m’apprend à prendre du recul mais c’est hyper compliqué.

>J'ai tendance à donner sans compter, m’investis énormément dans mes relations, ce qui attire largement les personnes qui aiment en profiter.

>Je culpabilise énormément pour des choses très anodines, m’excuse en permanence, doit toujours tout justifier et ai beaucoup de mal à dire non.

>J’ai du mal avec la critique, car je la prend automatiquement de manière personnelle, ‘on critique quelque chose que j’ai fait : on me critique moi’.

>Je pleure très facilement, film, série, émission, vie en général. J’ai la larme facile.

>J’ai une très grande peur de l’abandon et une très grande dépendance affective.
Une dispute, un ami qui me déçois, me fait une crasse et je perds mes moyens. C’est pour ça que je tri énormément. Peu d’amis, mais des amis qui en valent la peine.

>J’ai une tendance à la sur-interprétation. En gros, vous commencez une phrase et avant même que vous ayez finit, j’ai 12 scénarios possibles qui se sont créés dans ma tête.

>Et pour couronner le tout : j’ai une faible estime de moi.

Narcissique ? Égocentrique ?
On est souvent accusés de l’être. Parce que ce besoin de plaire nous rend susceptibles, parce que contrôler notre monde donne l’impression que l’on se regarde tout le temps le nombril, parce qu’on cherche souvent les compliments, l’approbation, on aime plaire…mais non, c’est pour se protéger, pour se réconforter.

BREF un hypersensible, surtout quand il s’ignore, passe une grande partie de son temps à vif, sur le fil, à gérer le monde qui l’entoure comme il peut et à tenter de se changer…
Et quand il comprend ce qu’il est vraiment il décide de changer son monde plutôt que de se changer lui.

Vous comprenez pourquoi toutes ces méthodes de développement personnels à la c**, tous ces conseils en mode
« si tu veux être heureux soit-le » « si tu veux ça bouge-toi pour l’avoir » « fixe-toi des objectifs et bats toi pour les atteindre » doivent être complètement JETÉS À LA POUBELLES.

Ça ne VAUT RIEN !

20% de la population est hypersensible.

Et c’est bien souvent ces 20% là qui, pour se changer, vont s’intéresser au développement personnel.
Tu tombes sur ça, tu n’y arrives pas, tu te dévalorises et c’est encore PIRE qu’avant.
C’est ce qui m’est arrivé.

Donc, si tu me lis et que tu t’es reconnu dans les caractéristiques de l’hypersensible :
Si tu t’es senti mal à ne pas réussir à avancer avec ces méthodes TOXIQUES, ne culpabilises pas, c’est LEUR faute, pas la tienne.
Si tu t’es fixé des objectifs que tu n’as pas atteint : CE N’EST PAS TA FAUTE.
Si tu n’as pas passé 100% de ton temps à penser positif aujourd’hui : C’EST NORMAL !
Si face à un échec tu ne t’es pas dis : ‘pas grave, soit je réussis ,soit j’apprendre’
Mais : ‘J’en ai marre, tout est nul, je suis nul, je suis au bout de ma vie, je vais me rouler en boule et pleurer : C’EST NORMAL !
Donc on reste calme et bienveillant envers oi.

Voyons maintenant le côte positif de l'hypersensibilité :

>>Parce qu’être hypersensible est presque plus un don qu’une malédiction.

Une fois le mot posé, il ne nous reste plus qu’à travailler et avancer avec. Quand on sait que ça ne s’en ira pas, on embrasse ça et on avance avec !

Cela nous rend intuitifs, créatifs, empathiques, vrais, sincères et humains.
Et c’est vrai que quand j’y réfléchis j’analyse toujours énormément les choses et pense souvent à des paramètres que d’autres ne voient pas.
Nous sommes spontanés en termes de réactions, mais réfléchis en termes de décisions.
Le pour et le contre seront toujours pesés (parfois trop longtemps certes) mais nous ne faisons rien à la légère.
Nous ne sommes pas violents, nous ne cherchons pas les conflits, on est plutôt du genre à l’éviter. D’ailleurs ce trait là nous fait souvent passer pour des personnes qui manquent de franchise…encore une fois NON.
Nous sommes des travailleurs sérieux, précis et nous avons le sens du détail.

Comme nous avons des besoins spécifiques, nous sommes aussi plus attentifs aux besoins des autres, mais pas de manière superficielle, non des VRAIS besoins des autres et nous prenons en compte les ressentis de chacun pour ne blesser personne.

Et encore plein d’autres choses.

Le tout c’est d’accepter ce que l’on est, toutes nos facettes, profiter du bon quand il est là et accepter le mauvais également, il fait partie de toute vie.

Je sais maintenant que dans mon travail ce trait de caractère m’aide beaucoup.
Je ressens mieux les choses, j’accompagne les gens de manière plus humaine, je suis attentif à eux…pour vous dire…je ne note quasiment jamais rien, tout me marque et me reste en tête.

Je n’en suis qu’aux prémices de tout ça et pourtant je vois déjà la force et le positif que ça peut amener dans ma vie. L’écriture est le médium qui semble le mieux me convenir pour avancer, j’essaie pleins de choses, si vous suivez cette série d’articles « hakuna matata » vous le verrez ! Mais que des choses qui ne me culpabilises JAMAIS !

C’est d’ailleurs mes premiers exercices qui m’ont poussé à faire des recherches sur l’hypersensibilité.
Ils me permettent d’évacuer les trop pleins, de prendre de la distance sur ce que je ressens. Une fois couché sur le papier j’arrive mieux à analyser mes ressentis et à prendre du recul et me dire : c’est pas si grave en fait.

Ça m’aide énormément et j’espère du fond du cœur que ça pourra vous aider aussi!
C’est assez dingue, j’ai tellement envie de vous montrer toute ce que l’on peut tirer de ça, de vous montrer que mieux que vivre avec, on peut en faire une vraie FORCE !

Vous avez été tellement nombreux à me dire que vous étiez dans le même cas que moi, que je réfléchis à pleins de choses pour que nous puissions discuter tous ensemble, échanger etc etc…bref nous tirer vers le haut !

Attention, je ne m’auto proclame pas pape des hypersensibles, LOIN DE LÀ.

Si vous avez besoin de parler de tout ça, si vous avez envie de vous confier, ou même parfois de mettre vos émotions par écrit ou que vous faites les exercices d’écriture que je partagerai et que vous voulez les partager avec moi, vous pouvez me les envoyer.
Je les lirai et répondrai avec grand plaisir!
Idem si vous voulez témoigner sur l’hypersensibilité, je peux faire un post dédié, ça peut être très chouette.

Ma vision n’est certainement pas complète et vous avez très certainement des ressentis différents qu’il serait cool de partager.
Précisez juste bien dans le mail si vous souhaitez être publié ou non, si anonyme ou pas...
BREF vous voulez vous exprimez, je suis là !
contact@marc-aurele.fr

Un exercice tout simple pour accepter tout ça :

Prenez une feuille et des feutres de pleins de couleur.
Et écrivez le mot ‘hypersensible’ autant de fois que vous le voudrez, avec autant de couleur qu’il le faudra. Vous pouvez varier les tailles, majuscules et minuscules…
Si vous n'êtes pas hypersensible, vous pouvez adapter cet exercice avec un autre mot, une phrase enfin n'importe quoi qui vous pèse sur le coeur et que vous avez besoin de mieux accepter ou appréhender.
BREF faites-vous plaisir et surtout faite le jusqu’à ce que mot ne ressemble plus ni à une insulte, ni à un problème à régler à tout prix. Continuez jusqu’à ce que vous l’ayez apprivoisé et qu’il sonne comme un ami connu depuis toujours et avec lequel vous vivez en toute quiétude.

 

> Je reste disponible pour toutes questions!

> Vous souhaitez prendre RDV pour un massage, de la reflexologie ou des conseils en santé naturelle ? Découvrez-ici mes prestations !

Par téléphone
06 82 29 76 92
Sur Instagram
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *